L'ÉQUIPE DE LA FERME DE BEAUREGARD

Jérôme Gribomont

Créateur du magasin bio «Au VertG»

 

Jérôme est marié et papa de deux enfants. Détenteur d’une licence en éducation physique, après une année de professorat, il change de voie pour lancer le magasin bio “Au VertG” en 2010. Il avait auparavant été sensibilisé au commerce équitable lors de ses années aux Mouvements de Jeunesses. Le magasin l’épanouit pleinement et lui permet de faire de belles rencontres, notamment Gabriel Lieutenant, à l’origine du projet Vent de Terre à Tilff. Un projet qui a participé à inspirer la Ferme de Beauregard. Dès le lancement de son magasin, il fait face à la rareté des légumes produits autour de Liège. Après toutes ces années, c’est la Ferme de Beauregard qui pourrait combler cette demande de circuit court tant pour Jérôme que pour ses clients.

« Je souhaite proposer des légumes biologiques locaux à mes clients, récoltés dans une ferme dont l’éthique me tient à cœur »

 

 

Sébastien Lerson

Ingénieur civil

 

Sébastien est ingénieur civil et vit à Boncelles avec son épouse et ses deux enfants. Il travaille comme électromécanicien en gestion de l’énergie. Ses connaissances en construction et ses compétences en management de sociétés sont un excellent atout pour la mise en place de la coopérative. Entre 2013 et 2016, Sébastien a été par ailleurs administrateur de la coopérative «Vin de Liège». Il a décidé de mettre son terrain agricole à disposition du projet lors de sa rencontre avec son voisin Jérome Gribomont. En effet, ils se sont rendu compte qu’ils partagent une philosophie et des valeurs communes concernant l’alimentation et notre société en transition

« Je veux valoriser mon terrain en un lieu productif, esthétique et convivial »

 

 

Maxime Leroy

Maraîcher

 

Maxime termine ses études d’agronomie à la Haute Ecole d’Agronomie de la Reid en juin 2018.
Il y suit la première formation de conception en permaculture destinée aux étudiants. Lors de sa dernière année, il part au Sénégal pour apprendre le
maraîchage en climat semi-aride. Une fois son diplôme obtenu, il apprends le métier de maraîcher à la ferme de Haute Desnié près de Spa. Après une saison complète dans cette ferme, il continue de se former auprès d’autres maraîchers afin de se perfectionner. Maxime occupera le poste de responsable des cultures de la ferme. C’est le visage que l’on pourra croiser quotidiennement sur le site.

« Je veux créer une ferme résiliente et y développer un maraîchage biologique manuel qui prend soin de la terre et qui pense sur le long terme »

 

 

Lucie Lebbos

Géomètre indépendante

 

Lucie, liégeoise, a fait des études de géographie – option géomètre – à l’université de Liège. Elle a travaillé plusieurs années en tant que géomètre dans le secteur de la construction et a enseigné la géographie pendant 3 ans aux élèves du secondaire. Aujourd’hui, elle travaille en tant qu’indépendante géomètre. Dans son temps libre, elle se passionne pour la nature. Elle a ainsi suivi des cours de botanique à l’Institut des Travaux Publics de Liège et a été certifiée en agriculture urbaine à Gembloux. Cette année, elle débute la formation de guide et interprète nature à Liège. Lucie deviendra l’administratrice de la ferme au quotidien (contact avec les coopérateurs, gestion des comptes, coordination des équipes, etc).

« Je désire être pleinement active dans la transition vers une société plus verte et cohérente »

 

 

Vincent Darimont

Maître boulanger-pâtissier

 

Originaire de Chaudfontaine, Vincent a eu la chance de grandir dans une famille où le jardin alimentait la table quotidienne. Après trois années de formation en électromécanique, il choisit de se former à l’exercice de ce beau métier qu’est celui de boulanger-pâtissier. Alors qu’il n’a pas vingt ans, il reprend une boulangerie sur les hauteurs d’Ougrée. Quelques années plus tard, Isabelle le rejoint et de leur union naît trois enfants. L’année 2016 signe la fin de l’aventure «Boulangerie Les Capucines» mais pas celle de la passion pour le métier. Formateur dans le réseau IFAPME, et pâtissier dans une boulangerie artisanale, Vincent est actif dans plusieurs associations à caractère social. C’est lors d’une réunion à «Vin de Liège» qu’il rentre en contact avec Sébastien Lerson et avec le reste de l’équipe par la suite. Il occupera le rôle très précieux du technicien/bricoleur de la ferme et par la suite, développera un pain au nom de Beauregard.

« Je veux m’investir dans un projet coopératif respectueux de l’homme et de son environnement, mené par des jeunes dynamiques »